histoire et theatre

Vous êtes ici  Accueil>>> Presse>>> Jeanne, de Lorraine

histoire et theatre
histoire et theatreJeanne, de Lorraine

Joué plus de 200 fois. Principales représentations : Paris (Cité Internationale Universitaire de Paris, Théâtre 13, Festival du XVIème…), banlieue, Amboise, Arras, Genève, La Chapelle d’Angillon, Laon, Lyon et environs, Nantes et Loire-Atlantique, Orléans, Rouen, Saumur, Strasbourg,Troyes et Aube

C.R.D.P. (Ministère de l’Education Nationale) … Le choix de textes très divers (poétiques, dramatiques, historiques, etc…) aboutit à un ensemble parfaitement cohérent, dont la puissance dramatique ne faiblit jamais, et qui parvient à susciter l’intérêt et l’émotion du jeune public. Les comédiens y sont pour beaucoup, grâce à la parfaite honnêteté et la profonde intériorité de leur jeu…. Ce spectacle éveille la curiosité des élèves en leur donnant le goût de la littérature, de l’histoire et de la recherche de documents…

Office Français des Techniques Modernes d’Education (Ministère de l’Education Nationale) … Ce qui est remarquable c’est que de cet ensemble finalement très hétérogène de documents historiques et de textes littéraires, on soit arrivé à créer une unité parfaite où aucune « couture » n’apparaisse et où la puissance dramatique ne faiblisse jamais…. Ce type de présentation me paraît à soutenir…

Les Amis de Jeanne d’Arc …Danielle Netter joue avec l’ardeur véritable et la simplicité d’un vocation qui nous étonne. Et non seulement elle captive les jeunes, mais enthousiasme les adultes, comme elle le fit au cours de deux représentations à Rouen au moment des Fêtes de Jeanne d’Arc

La Nouvelle République …Cette évocation de la vie de l’héroïne a enthousiasmé l’assistance. Les applaudissements soutenus ont récompensé un travail remarquable à tous points de vue… Dimension artistique indéniable… Modèle d’évocation historique, de qualité littéraire et théâtrale… Avec Mademoiselle Régine Pernoud, on ne peut que regretter de voir ce chef-d’œuvre offert aux seuls spectateurs venus hier au Centre Jeanne d’Arc…

L’Est-Eclair … On voit apparaître la femme toute simple, la douce Jeannette, une enfant solitaire, pas tout à fait comme les autrs quand même, ou la Pucelle tremblante devant la mort. Intensité dramatique de bon aloi, ne faisant jamais appel aux effets faciles. Le mérite en revient pour une bonne part aux comédiens : Danielle Netter, la réalisatrice, Jeanne d’Arc profondément humaine avec ses rêves, ses candeurs, ses certitudes et ses doutes…

etc…